Ta Mère fait du CrossFit® ! Ces mamans qui renversent les idées reçues sur notre sport.

Ta Mère fait du CrossFit® ! Ces mamans qui renversent les idées reçues sur notre sport.

Articles Conseils pratiques Débutants 0
Mamans CrossFit

Rencontrez Solène et Marion, les Supers Nanas derrière le compte Instagram « Ta mère fait du CrossFit ». Mères de famille, elles jonglent chacune habilement entre les responsabilités parentales et leur passion pour le CrossFit®. Finies les idées reçues ! Avec leur devise, « Une page pour celle.eux qui n’ont pas le physique », elles brisent les clichés et s’adressent à tous ceux et celles qui pensent que le CrossFit® est un sport hors de portée, réservé aux athlètes de haut niveau. Leur message est clair : le CrossFit® est pour tout le monde, peu importe l’âge, le poids, ou la forme physique.

Dans l’arène du CrossFit®, où chaque Snatch et chaque Burpees est un acte de résilience, Solène et Marion se distinguent non pas par des records athlétiques, mais par leur esprit indomptable. Elles ne se définissent pas par les standards de fitness souvent inatteignables, mais plutôt par leur engagement envers un mode de vie actif et leur super communauté. Leur compte Instagram est un mélange de réalisme, de motivation et d’humour, une bouffée d’air frais dans un monde saturé d’imagerie de fitness parfaitement lisse.

Cet article vous plonge dans le quotidien de ces femmes extraordinaires, mettant en lumière non seulement leur routine sportive, mais aussi la manière dont elles équilibrent leur vie de famille avec leur entraînement. Elles sont la preuve que le CrossFit® n’est pas qu’un sport, mais un style de vie, une source d’empowerment et un terrain d’inspiration. Alors, préparez-vous à être inspiré·e par l’histoire de Solène et Marion, deux mamans qui soulèvent bien plus que des barres – elles soulèvent les esprits !

1 : Comment avez-vous découvert le CrossFit®, et ce qui vous a poussé à essayer pour la première fois ?

Solène : Une amie (ronde aussi) était accro au CrossFit®, à force de voir ses posts post WOD, j’ai commencé à être intriguée, j’ai discuté avec elle et j’ai ressenti le besoin de trouver un sport plus dynamique que celui que je faisais, pour me défouler et aussi par sens du défi, besoin de challenger mon corps. Mon amie étant dans une autre ville, j’ai regardé où se situait la salle de CrossFit® la plus près et je me suis inscrite il y a 3 ans.

Marion : Grosse période difficile personnellement, dernier échec en PMA (procréation médicalement assistée), envie de me réapproprier mon corps. Un collègue me parle de sport, de yoga et CrossFit®. J’ouvre Google Map et découvre une box à 10min à pied de la maison… Premier contact par Instagram, rendez-vous pris le lendemain à la box, deux jours après, premier essai 😱 Je ne me suis pas laissé le temps de réfléchir 😅

2 : En tant que mamans, comment parvenez-vous à intégrer votre pratique du CrossFit® dans votre emploi du temps ?

Solène : Je suis mère au foyer/écrivain donc je gère mon emploi du temps. Mes enfants sont ados maintenant donc c’est plus facile. Quand j’avais encore une enfant à l’école élémentaire, il n’y avait pas de cours à 7h, du coup j’allais à celui de 10h et une fois fini je filais à l’école en tenue de sport (toute en sueur de la séance) pour arriver à 11h30 à la sortie d’école. Maintenant quand je vais au CrossFit® à 10h, je prévois des menus rapides à faire pour avoir le temps de me doucher et préparer à manger avant le retour de ma collégienne. Je vais aussi à des séances le soir parfois. Je prépare ma tenue la veille, comme les enfants et j’organise mon planning autour des séances. J’essaie de me tenir à un planning régulier même si ça change parfois quand je m’adapte à celui de Marion pour qu’on WOD ensemble ou pour un évènement spécial à la box.

Marion : J’ai clairement changer mes priorités, les garçons grandissent (9 et 13 ans), la ligne « prendre soin de moi » est passée dans le top 3. Je bosse pourtant pas mal, sur de grandes plages horaires 10h/jour 4x/semaine. Pour la préparation au semi-marathon (idée folle), il m’arrive de courir à 21h après les avoir mis au lit, ou de me lever 30min plus tôt pour faire de la mobilité.

Organisation CrossFit Mamans

3 : Quels sont les avantages que vous avez constatés en pratiquant le CrossFit® en termes de forme physique, d’énergie et de santé générale ?

Solène : Globalement je me trouve plus tonique, musclée bien sûr. On me dit que ma silhouette a changé mais surtout je me sens plus forte physiquement. Quand je n’y vais pas pendant un moment je le ressens au niveau de mon énergie. Je vois des muscles apparaître en particulier en haut du corps et j’aime ça. Ce n’est pas tant pour l’aspect esthétique que parce que c’est la preuve que je travaille dur.

Marion : La forme générale, c’est le changement le plus fou. Douleurs ligamentaires qui disparaissent. Je ne cherche pas du tout la perte de poids mais elle est venue avec ces quelques mois de CrossFit® et c’est toujours agréable de prendre un peu d’aisance dans ses fringues on ne va pas mentir !

4 : Pouvez-vous partager une expérience mémorable ou une réalisation personnelle que vous avez eue grâce à votre pratique du CrossFit® ? Une expérience dont vous êtes fières =)

Solène : J’avais décidé déjà avant le CrossFit® d’arriver une fois dans ma vie à faire l’équilibre. Chose que même jeune j’avais peur de faire. Et avec mes kilos accumulés je pensais que c’était inaccessible. Mais en voyant d’autres Crossfitteurs de bon gabarit le faire, je me suis dit que je pourrais y arriver moi aussi. J’étais terrifiée à l’idée de tenir sur les bras. Mais les coachs m’ont donné des conseils pour amadouer cette peur et renforcer mon haut du corps également. J’ai aussi participé à un séminaire « gym » organisé par la box, axé sur les handstand walk et les pull up. La coach du séminaire m’a aidée à faire un handstand pour la première fois en me tenant et j’ai vu que j’aimais bien ça ! Avec les entraînements, beaucoup de ténacité et des exercices en plus chez moi, j’arrive à peu près à me mettre au mur. Je ne tiens pas encore mais ça viendra. J’étais également terrifiée par les box jumps mais petit à petit j’ai amadoué l’exercice et petit à petit j’ai lutté contre ma peur (j’étais de celles qui restent figées devant la box tellement mon cerveau refusait de sauter) et maintenant j’en fais quelques-uns ! Le fait que les coachs y croient pour moi m’a beaucoup aidée.

Les Tartines qui ont lu cet article ont aussi aimé :  AMRAP, FOR TIME : Définition

Marion : J’ai commencé le sport ! À bientôt 40 ans c’est la première fois de ma vie, c’est fou mais ça fait bientôt un an que je suis régulière et j’en suis très fière !

5 : Avez-vous des conseils pour d’autres parents qui souhaitent s’initier au CrossFit® ou pratiquer avec leurs enfants ? Pour quelqu’un qui hésiterait à essayer ?

Solène : Le mieux c’est de franchir la porte d’une box et demander un cours d’essai. C’est important de trouver une box avec une ambiance qui nous plaît et d’essayer pour voir que les exercices qui paraissent inaccessibles sont adaptables, que personne ne juge notre niveau et qu’on se sent tellement bien ensuite. Pour les enfants c’est pareil le mieux c’est de leur faire assister à une séance et essayer. Ce qu’il faut bien comprendre c’est que ce qu’on voit sur les réseaux sociaux est la partie « championnat » du CrossFit® et que dans la réalité, on est pas mal à ne pas faire tous les mouvements au niveau demandé et ce n’est pas grave. Le but c’est de partir d’où on en est et de progresser par rapport à soi. Je voudrais dire aussi que l’avantage du CrossFit® c’est qu’aucun entraînement ne ressemble à un autre. Les mouvements sont tellement variés qu’on peut se découvrir un talent caché ! Moi par exemple j’arrive à être en RX avec une kettlebell et je me débrouille bien en rameur et Echo bike. Et un truc qui peut être bien aussi c’est de se faire parrainer. Ainsi on connaît au moins une personne avec qui WODer, ce qui est rassurant. S’inscrire avec un.e ami.e c’est une bonne idée en général.

Marion : Jamais je n’aurais pu imaginer être aussi bien accueillie, le CrossFit® est vraiment un milieu (pour ce que j’ai pu en voir jusqu’ici) bienveillant. Les adhérents de notre box sont tous adorables et avec le compte Instagram ‘tamerefaitducrossfit’ on découvre que c’est la majorité des box. Le sport est l’une des meilleure chose qu’un enfant puisse faire pour prendre confiance en soi, d’autant plus le CrossFit® où tout les mouvements sont adaptables !

6 : Comment le CrossFit® a-t-il influencé votre vie en dehors de la salle de sport, que ce soit sur le plan mental, émotionnel ou social ?

Solène : En dehors du fait que j’en parle tout le temps à la moindre occasion, c’est devenu un élément essentiel de ma vie, de ma santé mentale et de ma régulation émotionnelle. J’y retrouve aussi des copains et étant à la maison, c’est important pour moi. L’ambiance bienveillante et le non jugement de nos capacités, de notre corps fait que je m’y sens en sécurité et que je sais que personne ne va me faire de remarque, comme par exemple si j’ai chaud, que je me mets en brassière avec mes bourrelets qui bloblottent. Certaines filles sont en mini short et brassière et c’est totalement OK aussi ! Mes proches me supplient d’y retourner quand je n’ai pas pu y aller un moment, ce qui est rare, parce que ça se ressent sur mon humeur et ma forme. Ce sport m’a permis de revaloriser mon image corporelle et de reprendre confiance en mon corps. Je ne dis pas que mes complexes ont disparu mais quand je me trouve horrible, trop grosse ou nulle, je me dis « Ouais, mais t’as vu le PR que tu as fait au Deadlift ? » Je ne compte pas le nombre de fois où je ne me sentais pas bien moralement, où je suis allée à la box avec un moral dans les chaussettes et où j’ai débloqué des mouvements parce que je voulais qu’au moins à la box ça aille bien. Je ressortais avec la gnaque. En allant à la box je me suis rendue compte qu’on a tous des limites, des insécurités, que même un crossfitteur affûté a des doutes ou des mouvements qu’il n’arrive pas à faire… Finalement on se challenge tous chacun à notre niveau et on s’encourage. C’est hyper bon pour le moral.

Marion : Mes amis et collègues n’en peuvent plus de m’entendre parler CrossFit® 😂 On se rend vite compte que c’est plus qu’un sport, c’est un art de vivre. Mentalement, ça fait du bien, ça ne règle pas tout mais c’est une réelle béquille ! Socialement, meilleure expérience : on ne tisse jamais des liens plus solides qu’en partageant un Burpee apparemment 😅

Gens qui ne parlent pas de CrossFit

7 : Y a-t-il des moments où vous avez eu des doutes ou des défis particuliers en pratiquant le CrossFit®, et comment les avez-vous surmontés ?

Solène : Il y a deux ans, j’ai découvert la joie des douleurs au genou avec le syndrome du spectateur. Je ne supportais plus la voiture ou les sièges trop serrés au cinéma. Je n’arrivais pas à faire de squats complets et encore moins avec des charges. Mon genou me faisait trop mal. Mon médecin voulait que je ralentisse voire que j’arrête le CrossFit® mais pour ma santé mentale il n’en était pas question. Il m’a prescrit de la kinésithérapie. Je suis tombé sur un kiné, sportif lui-même, qui comprenait parfaitement mon désarroi et était pro CrossFit® ! (Il y a beaucoup de préjugés à propos de ce sport dans le milieu médical et paramédical, malheureusement) Du coup, j’ai fait des séances de rééducation, j’ai ralenti un peu le CrossFit® mais sans arrêter complètement. Les coachs ont adapté mes mouvements, j’ai mis une genouillère pendant quelques semaines. Et petit à petit j’ai pu remettre de la charge et faire des squats plus profonds. Je ressens encore parfois une petite douleur si je suis coincée trop longtemps dans un cinéma mais rien à voir avec l’enfer que c’était avant. Je dis souvent que le CrossFit® ne m’a pas abîmé le genou, il l’a réparé en développant les muscles autour. Et me voilà qui arrive à faire des box jumps !

Marion : Au début, j’ai été souvent frustrée devant un WOD gym où on ne sait passer aucun mouvement. J’ai eu la chance d’être bien entourée, de rencontrer Solène qui me démontre encore aujourd’hui qu’on peut s’améliorer de jour en jour et que faire de son mieux c’est notre RX !

8 : Vous avez un compte Instagram intitulé « Ta mère fait du CrossFit » pouvez-vous en parler à nos lecteurs ?

Solène : Quand on s’est rencontrées à la box avec Marion, il y a quelques mois, ça a fait tilt de suite ! On a un vécu comparable en termes d’image de soi, d’image de notre corps, de rapport au sport et assez vite l’idée de créer une page commune dédiée à notre passion est arrivée. Faut dire qu’on a le même humour aussi.

Les Tartines qui ont lu cet article ont aussi aimé :  Un super Team WOD à 4

Marion : C’est une Safe place pour ceux qui n’osent pas, qui ne se sentent pas à leur place au CrossFit® ou même au sport en général. On parle de ce qu’on a traversé, ce qui fait que nous sommes nous. C’est aussi pour nous une sorte de thérapie, on aimait pas se voir dans l’effort par exemple et puis finalement on se rend compte que c’est aussi parce qu’on a pas l’habitude de voir des corps comme les nôtres faisant du sport. C’est quelque chose qui doit changer dans le paysage d’Instagram !

Ta mère fait du CrossFit

9 : Qu’est ce qui vous a motivées à partager votre expérience sur les réseaux ?

Solène : On suivait des comptes de CrossFitteuses mais à part une ou deux exceptions, on ne s’y retrouvait pas. Attention, hein on adore regarder les championnes super affûtées en action mais on trouvait que c’était important de montrer que le CrossFit® était pour tout le monde : jeune ou moins jeune, athlète ou non. Comme je l’ai dit auparavant si je n’avais pas eu l’exemple de personnes rondes qui pratiquaient ce sport je n’aurais jamais mis les pieds dans une box car j’aurais eu peur de ne pas être à ma place. On veut montrer que c’est un sport accessible, qui fait du bien au moral et au corps bien sûr. Pour notre part, on pense qu’on ne résoudra pas les problèmes d’obésité et de sédentarité en culpabilisant les gens, en leur envoyant des messages injurieux ou condescendants… Il nous semble que de voir l’exemple de personnes rondes, ou en tous cas pas avec un corps d’athlète, transpirer dans une box et faire des choses qu’on ne pensait pas accessible est plus judicieux. Beaucoup de personnes n’osent pas franchir les portes d’un club de sport à cause de la peur du jugement et d’être entouré de « Barbie et Ken font du fitness ». C’est dommage. On veut montrer que le CrossFit® peut être fun et un bon moyen de renouer avec son corps.

Marion : On s’est vite rendues compte qu’il y avait très peu, voir pas, d’instagrameurs/meuses francophones à notre image. On trouve des centaines de milliers de compte d’athlètes en super forme, qu’on aime suivre aussi d’ailleurs mais pas de quarante /cinquantenaire. On n’a pas un physique attendu dans le CrossFit® mais pourtant on y prend beaucoup de plaisir et on aimerait être une motivation, une épaule, une pote pour tous ceux qui n’osent pas franchir la porte d’une box.

10 : Enfin, quelles sont vos objectifs futurs en matière de CrossFit®, et comment envisagez-vous de les atteindre ?

Solène : Je veux continuer sur ma lancée et réussir un jour à faire l’équilibre sans appui au mur. Je sais que ça prendra du temps mais je suis tenace. Pareil pour les box jumps j’aimerais arriver à faire un WOD avec tous les box jumps prévus. Pour l’instant, j’en fais autant que je peux, quitte à n’en faire qu’un, pour ne pas que ma peur revienne. Je veux réussir à faire un pull-up strict, et en particulier à la « Sarah Connor » parce que je suis fan de Terminator ! Je veux aussi progresser en haltéro, surtout au Snatch qui est un peu compliqué pour moi. Pour tout ça, je viens régulièrement à la box et selon les WOD et ma forme, une fois le WOD terminé et après avoir un peu récupéré, je pratique un peu des exercices pour arriver à mon but. Ah et je fais des étirements à la maison aussi entre les séances pour améliorer ma mobilité !

Marion : On s’est fixé chacune des objectifs pour l’année, pas irréalisables, mais assez fou pour que ça nous demande de la régularité et du travail. Notre force c’est d’être à deux, Solène est hyper motivante, le fait de savoir qu’elle m’attend au WOD, qu’elle compte sur moi, c’est le coup de pied aux fesses qu’il me manque parfois 😅

Mobilité CrossFit

Conclusion

À mesure que nous concluons cette interview, l’écho des parcours de Solène et Marion continue de résonner, laissant une trace indélébile de persévérance et d’enthousiasme dans les lignes de ce blog. Ces deux mamans ne sont pas simplement des passionnées de CrossFit® ; elles sont des porte-étendards d’un mouvement qui célèbre la diversité, la force intérieure et le pouvoir de notre communauté. Leur message résonne bien au-delà des murs de la box : peu importe qui vous êtes, où vous en êtes dans votre vie ou quelles sont les attentes du monde, il y a une place pour vous dans le CrossFit®.

En partageant leur parcours, Solène et Marion nous rappellent que les véritables transformations commencent par un acte de courage – celui de se montrer tel que l’on est, dans un effort authentique et sans artifice. Elles défient les normes des réseaux sociaux et nous invitent à réévaluer ce que signifie être en forme, être fort, et plus important encore, être soi-même.

Puisse leur histoire vous inspirer à franchir la porte de votre box locale, à saisir une kettlebell avec confiance et à faire le premier squat de ce qui pourrait bien être la plus belle aventure de votre vie. Et qui sait, peut-être qu’un jour, vous aussi, vous direz fièrement : « Ta mère fait du CrossFit® ! »

Ne manquez pas leur compte Instagram Tamerefaitducrossfit

*No Pain No Tartine n’a pas de lien d’affiliation avec CrossFit Inc.

Recevez gratuitement votre E-book Jeux Sportifs

16 séances de sport ludiques à réaliser en équipe Parent /Enfant, dans votre Box ou à la maison !

Votre adresse mail ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, BD, offres commerciales et autres sur le thème du Fitness Fonctionnel. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Hello ! 👋 Cet article vous a plu ?

Vous êtes libre de recevoir gratuitement votre e-book Jeux Sportifs !

Je hais les spams : votre adresse mail ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, BD gratuites, offres commerciales, podcasts et autres sur le thème du Fitness Fonctionnel. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Partagez ce contenu

Laisser un commentaire