OPEN 2018 : 18.5, un choix crucial !

Hello les Tartines !

 

Voici (enfin) l’ultime illustration des OPENs 2018 !  La fin de ces OPENs aura surpris beaucoup de monde avec ce fameux vote proposé par Dave Castro, une initiative plutôt sympathique, même s’il était impossible d’échapper aux C2B quel que soit notre choix ! xD J’avoue que j’avais voté pour les OHS plutôt que les thrusters mais bon, la communauté en aura décidé autrement 😉 (C’est pour ça d’ailleurs que JM pleure toutes les larmes de son corps…) Et toi, quel a été ton choix ?
En tout cas, de très bons OPEN s’achèvent et laissent bientôt place aux REGIONALS pour les meilleurs d’entre nous ! Cette année, pas mal de français sont qualifiés !!! Souhaitons leur bonne chance ! Pour nous autres, travaillons sur nos points faibles, et laissons nous tenter par une ou deux compétitions plus locales. Celles ci fleurissent de plus en plus à travers notre pays (et les pays voisins), il serait dommage de ne pas en profiter. Tu peux d’ailleurs voir la liste de ces compétitions sur la page facebook de Compétition CrossFit en France. et peut être trouver une compet près de chez toi.

En attendant la suite, je te souhaite une bonne journée et bon WOD !

*retourne travailler ses thrusters…*

OPEN 2018 : 18.3, le séparateur !

Hello les Tartines !

 

Le 18.3, voici un WOD qui aura fait parler de lui. Très honnêtement, n’as tu pas versé une petite larme en ouvrant le site des CrossFit Games vendredi matin avant de partir au boulot ? Moi si. Et puis après tu as relativisé : tu n’as rien à prouver à personne et puis franchement, tu ne pensais pas sérieusement à aller aux Regionals… (sauf si tu es un athlète professionnel, du coup qu’est ce que tu fais à lire cet article ??? Vas t’entraîner ! Non mais…) Si tu n’as pas réussi à réaliser un seul muscle-up (ou une seule pull-up en scaled) rassure toi, tu fais partie d’environ 75% des athlètes bloqués à 220 reps, et personne ne t’en voudra pour ça =) On ne devient pas un athlète de haut niveau en un an de pratique, ni même deux, ou trois. Prends plutôt cet échec comme une force pour persévérer !

Lire la suite