Comment atteindre ses objectifs sportifs en 2018

Hello petite Tartine !

Pour commencer je te souhaite une excellente année 2018, remplie de WODs d’enfers imaginés par ton coach diabolique. Que la santé soit tienne, et que les perfs viennent avec !

Tu as certainement fêté cette nouvelle année en compagnie des tiens, ou alors bien au chaud chez toi devant ta série préférée. Quoi qu’il en soit, tu n’as sûrement pas échappé au rituel des bonnes résolutions ! Tu t’es certainement donné des objectifs pour cette année à venir, notamment des objectifs sportifs, et je t’en félicite car comme dit Robert H. Schuller : “Avoir des objectifs est non seulement nécessaire pour nous motiver, mais c’est essentiel pour que nous restions en vie.”

Cependant, tu sais bien que malheureusement les bonnes résolutions du 1er janvier finissent souvent au placard avant même la fin du mois…

Tout comme pour la bonne pratique du CrossFit, il existe une méthodologie pour se définir des objectifs réalisables. Cette méthode est celle de Carine Camboulives, coach en préparation mentale du sportif. L’ayant testée avec succès, je l’ai adapté au CrossFit et la partage aujourd’hui avec toi.

Je vais donc par le biais de cet article te donner quelques trucs qui vont t’aider à définir de bons objectifs pour cette année, et surtout quelques conseils pour les atteindre =) Que tu sois débutant ou compétiteur, cet article est fait pour toi !

 

Avant de commencer : Évaluer ses compétences

La première chose à faire avant de se déterminer un ou des objectifs, c’est bien sûr de savoir où tu en es dans ta pratique sportive, et ce, sur plusieurs tableaux (technique, physique, mais aussi mental, etc…). Tu vas voir que pour te déterminer des objectifs, tes perfs dans les benchmarks sont évidemment de mise, mais pas que !

Premier conseil : procure toi un carnet de suivi dans lequel tu vas pouvoir consigner tes entraînements et donc tes progrès. Car n’oublie pas que « Les paroles s’envolent, les écrits restent. » Si tu as déjà fait quelques benchmarks et que tu connais tes perfs sur le clean and jerk ou le snatch, tu peux déjà consacrer la première page de ton carnet à noter ces performances qui vont refléter ton niveau actuel. Si tu ne connais pas ces performances, ou que tu débutes, tu ne vas pas bien sûr faire tous ces WODs dans la journée pour savoir quel est ton niveau. Remplis simplement ce carnet au fur et à mesure de tes aventures =) Tu vas voir que c’est ultra motivant de constater noir sur blanc tes progrès !

Deuxième conseil : établis une cartographie de tes compétences !  C’est très simple, pour chaque point du tableau qui va suivre, il suffit de te mettre une note entre 1 et 10. Ce tableau est ma liste personnelle, libre à toi d’y rajouter des choses, d’en enlever certaines, ou de l’adapter complètement à tes propres objectifs. Ce tableau fait un point sur ton niveau sportif, la gestion de ton physique, mais aussi sur la gestion de ton mental, et le mental d’un sportif c’est important !

Une fois que tu as noté tous ces paramètres, tu peux en ressortir les points forts, et voir quels sont tes points faibles. Cela pourra t’aider à construire tes futurs objectifs. N’hésite pas non plus à le soumettre à ton coach, ou un athlète qui te connaît bien. La vision qu’il a de tes compétences peut être différente la tienne, c’est important d’avoir un avis extérieur lorsque l’on souhaite progresser.

Clique ici pour télécharger la version complète : PDF ou  Excel (modifiable)

 

Mais, pourquoi se définir des objectifs ?

Sache que la fixation d’objectifs à atteindre peut influer sur tes performances de plusieurs façons. Premièrement, ils t’incitent à déployer certains efforts pour les atteindre.

Plus d’efforts = plus de performances, c’est logique =).

Ils développent en toi cette qualité qu’est la persévérance, hors le succès passe par une persévérance sur le long terme.

Ils focalisent ton attention sur un but précis, et grâce à cela tu vas acquérir de nouvelles stratégies d’apprentissage. Sans but défini pour progresser, on se contente souvent d’avancer à l’aide de ce que l’on sait faire, sans chercher plus loin. Tes objectifs servent à te motiver à apprendre de nouvelles techniques ou méthodes pour accomplir ce but que tu t’es donné. En d’autres termes, cela t’ouvre l’esprit. Si tu veux progresser sur ta technique au Snatch, plutôt que d’attendre que ton coach en mette au programme du jour, va faire quelques séances d’Open Box où il saura te donner quelques conseils, ou bien rends toi dans une box qui propose un stage d’haltero par exemple.

 

Les différents types d’objectifs

Il existe trois principaux types d’objectifs ou de buts à atteindre.

Premièrement, ce qu’on appelle les buts de résultat. Ce genre d’objectif va être par exemple de te qualifier pour les French Throwdown, ou bien de finir sur le podium de ta compet’ locale. Bref, ils impliquent un résultat à une compétition et donc une comparaison avec les autres. Ce genre d’objectif n’est donc pas complètement sous contrôle, puisque on ne gère ni l’entraînement, ni le niveau des compétiteurs qui sont contre nous lors d’une compétition.

En second, les buts de performance. Ils définissent une performance finale à atteindre, comme par exemple « je voudrai passer la barre des 50kg au Snatch » ou bien « je voudrai réussir à exécuter un strict MU aux anneaux ». Ce type d’objectif ne dépend en aucun cas des autres sportif, il implique toi et seulement toi =) Lorsque ce genre d’objectif est rempli, le sportif peut connaître une grande satisfaction personnelle, et ce même si le but de résultat n’est pas atteint.

Troisièmement, les buts de processus. Ils sont axés sur la technique à adopter afin d’exécuter un mouvement avec efficacité. Par exemple garder le dos bien droit pendant un Deadlift, bien verrouiller les coudes sur un OHS…

Quel genre d’objectif choisir alors ? La réponse est… un peu des trois en fait =) Une étude réalisée par Filby, Maynard et Graydon avec des groupes de footballeurs a démontré que la stratégie des objectifs multiples était celle qui conduisait à une meilleure amélioration des performances ! Cependant, dans les choix de tes objectifs quels qu’ils soient, certaines règles doivent être appliquées.

 

Quelques critères d’un bon objectif

1. L’objectif doit être positif. Si je te dis « ne pense pas à ton coach qui fait des claquettes sur une jump box » tu as pensé à quoi ? A ton coach faisant des claquettes bien sûr =) Ton cerveau ne peut pas imaginer ne pas faire quelque chose. En imagerie mentale, la négation n’existe pas. Autrement dit, si tu formules un objectif négatif comme « je voudrai ne pas avoir le dos rond au squat » ton cerveau construit l’image de toi avec un dos rond ! Une formulation positive va au contraire nourrir positivement ton imagination et te donner la bonne direction à suivre : « je voudrai garder le dos droit au squat ». On est d’accord, dans le fond c’est la même chose, mais dans la forme, cette phrase aura un impact positif sur ta vision de l’exercice.

2. L’objectif ne doit dépendre que de toi ! « Je veux gagner les CrossFit Games ! » La plus grosse erreur que tu puisses faire en te déterminant un objectif, c’est de rester focalisé sur quelque chose qui échappe à ton contrôle. Pose toi plutôt la question suivante : « qu’est ce qui ne dépend que de moi pour gagner les Games ? » Tu peux garder cet objectif de résultat, mais apprends à te focaliser sur des objectifs d’action, car l’action mène au résultat. Prends conscience de ce que tu peux et de ce que tu ne peux pas contrôler. Que peux tu faire pour gagner les Games et qui ne dépend que de toi ? Commencer par cet objectif par exemple : « je veux m’organiser pour pouvoir m’entraîner plusieurs fois par semaine ».

3. L’objectif doit être réalisable. Pose toi la question suivante : « compte tenu de ta motivation, des moyens que tu vas mettre en œuvre, des obstacles potentiels et du temps que tu te donnes, ton objectif est il réalisable ? » Si oui, continue ainsi, si non, reconsidère les paramètres =)

4. L’objectif doit être bon pour toi. Parfois certains objectifs semblant bons au départ peuvent finalement te pénaliser. Si pour atteindre ton objectif tu ne vois plus ta famille ou tes amis par exemple, il est fort probable que celui-ci soit voué à l’échec, ou pire, qu’il y ait des inconvénients pénibles liés à la réussite de celui-ci.

5. L’objectif doit être inscrit dans un contexte. Lorsque tu formules ton objectif, tu dois répondre aux questions « Où ? Quand ? Comment ? Avec qui ? Avec quoi ? ». Exemple « je voudrai savoir faire du handstand walk » oui, c’est un bon début, mais ça ne nous dit pas quand ! Cela reste donc une idée très abstraite. Si tu veux que ton objectif devienne une réalisation concrète, donne lui un cadre temps et/ou humain et matériel : « mon objectif est de marcher sur les mains sur un mètre en décembre de cette année. »

6. Il doit être mesurable. Que ressentiras tu, que verras tu, qu’entendras tu lorsque tu atteindras cet objectif ? Comment sauras tu que tu l’as atteint ? Mettre des sensations sur cette potentielle réussite permet de te programmer à engendrer cette même réussite. Projette toi dans ton objectif ! Cela te permet aussi de vérifier si tu ne ressens pas un certain malaise à évoquer cette réussite. Si tel est le cas, il y a certainement une modification à apporter à ton objectif.

 

En conclusion…

J’espère que ces petites informations te seront d’une grande aide pour l’année à venir ! Ces nombreux conseils proviennent de Carine Camboulives, coach en préparation mentale du sportif de tout niveau, mais aussi cavalière professionnelle. Si le sujet t’intéresse, elle a écrit un livre rempli de sages conseils qui s’intitule « Equitation, optimisez votre potentiel ». Bien que ce livre s’adresse principalement aux cavaliers, les conseils peuvent s’adapter à n’importe quel sport, la preuve en est =) Je les applique chaque jour, et ils m’aident fortement à progresser !

Sur ce je te dis à très bientôt avec une dernière consigne si tu hésites encore à appliquer ces conseils :

  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.